FR EN
La sorcière
©Alexeïeff/Cinédoc 2001

Danseuse
©Alexeïeff/Cinédoc 2001

Oeuvres

Alexandre Alexeieff

Une Nuit sur le Mont Chauve

Night on Bald Mountain

1933
00:09:00

Thèmes du film : Animation expérimentale, Animation, Avant-Garde, années 30

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
35mm
00:09:00
noir et blanc
sonore optique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Version 2 :
Copie film
16mm
00:09:00
noir et blanc
sonore optique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Version 3 :
DCP
9'
Noir & blanc
sonore
Tarif de location : Nous consulter

Version 4 :
Copie vidéo
DVD
00:09:00
noir et blanc
sonore
Disponible : Distribué(e)

Ce film est également disponible en tarif groupé
Visionnement dans nos locaux, nous consulter

> Collaborations +

Musique: Modest Moussorgsky.
Production: Alexeïeff et Parker

> Distributions +

Exclusivité Cinédoc pour l'Europe

> Co-Réalisateur +

Claire Parker

> Descriptif, commentaire +

"La réalisation de Une nuit sur le Mont Chauve constitua simultanément l'apprentissage de l'animation et la découverte de l'écran d'épingles pour ses auteurs. Le film est constitué par une série d'expériences d'animation, liées par le thème d'un sabbat de sorcières et la rythmique musicale de Moussorgsky arrangée par Rimsky Korsakof. La tonalité générale du film est sombre, nocturne, nuageuse. De la nuée obscure émergent des apparitions fantasmagoriques et grotesques. Alexeïeff anime les brumes, les personnages en métamorphoses fantastiques, mais aussi le décor, les éclairages et la profondeur de champ. La lune tournant en accéléré fait pivoter les ombres, les visages d'une sorcière et d'un enfant se métamorphosent mutuellement l'un en l'autre par transformations de leurs modelés sous un éclairage venant du bas. Des chimères animales passent du singe à la cigogne de la même façon. Une danseuse nue vue en contre-plongée tourne dans le ciel simultanément avec son éclairement. Un diable jette un visage de plus en plus flou vers le spectateur.
Les effets de dégradés sont utilisés pour fluidifier les mouvements, par de petits flous dynamiques sur les objets en mouvement rapide. Le ralenti, si difficile à obtenir en animation, en bénéficie également, adoucissant des séries de fondus enchaînés entre les images, dans la séquence de l'adagio.
Quelques très brefs plans animant l'ensemble du décor et de la scène en rotation et en perspective sont saisissants, tel l'envol d'une sorcière sur les ailes d'un démon, la fuite d'un enfant dans la campagne. Une espèce d'autruche exécute un saut périlleux en perspective raccourcie face à la caméra, suivie par son ombre.
Un soin particulier est porté à l'animation des ombres et des lumières et l'ensemble de ces visions reste noyé dans les bouffées nuageuses, la fugacité obscure des scènes, la trame irrégulière de l'écran."
Dominique Willoughby "Alexandre Alexeïeff, aventurier de l'Art de l'Animation, CinémAction. Ed. Corlet, Condé sur Noireau, 2007.

Vidéos :

Une nuit sur le mont chauve, Alexandre Alexeïeff