FR EN
Drawing Houses
Drawing Houses©David Haxton/Cinédoc 2001

Oeuvres

David Haxton

Drawing Houses

1982
00:12:00

Thèmes du film : Cinema graphique

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:12:00
couleur
silencieux
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Version 2 :
Master vidéo
Fichier vidéo
00:12:00
Couleur
Silencieux
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué

Ce film est également disponible en tarif groupé

> Collaborations +

Collaboration : Kay Keller
Color balance timing : Joe Williams

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"David Haxton "est un magicien cinématique impassiblement moderne..." L'instrument le plus courant, la baguette du magicien cinématique, est la collure qui crée apparitions et disparitions. Mais il n'y a de montage dans aucun des films de David Haxton. Ni de mouvements de caméra. A cause de la continuité du temps et de l'espace dans ses films, son mode de présentation est plutôt apparenté à celui du magicien sur scène que du magicien cinématographique. Cependant l'instrument de sa magie est uniquement cinématique : c'est l'instabilité de l'espace illusioniste de l'image cinématographique qui est intensifiée dans plusieurs films par l'utilisation de vues négatives (à la fois colorées ou noires et blanches)... La structure de base de tous les films est la même. Haxton, le magicien sombre, industrieux et minimaliste, entre dans l'image. Il accomplit tout le processus consistant à construire et déconstruire, et par conséquent à révéler une illusion d'optique dans l'espace. Il laisse le spectateur contempler l'illusion pendant plusieurs minutes. Ce qui est le plus intéressant à propos de ces films est la conscience qu'il crée chez le spectateur de la ténacité avec laquelle il ou elle tient à l'illusion après même qu'elle ait été déconstruite sous ses yeux. Ces films sont très précis et élégants."
Amy Taubin, The Soho Weekly News, decembre 1977.