FR EN
Rythme 21&23
D.R.

Oeuvres

Hans Richter

Rythmes 21 & 23

1921-23
00:07:00

Thèmes du film : Avant-Garde, années 20

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:07:00
noir et blanc
sonore optique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Ce film est également disponible en tarif groupé

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"Je me mis à filmer des suites de rectangles et de carrés de papier de toutes grandeurs, allant du gris foncé au blanc. Le rectangle et le carré me fournissaient une forme simple, un élément dont je pouvais sans peine contrôler le rapport avec le rectangle de l'écran. Mes rectangles et mes carrés de papier, je les fis alors s'agrandir et disparaître, se mouvoir par saccades ou par glissements, non sans calculer les temps avec soin, et selon des rythmes déterminés. Partant de cela, il ne paraissait pas trop difficile de mettre chacun de ces mouvements en relation avec les autres, aussi bien du point de vue du temps que de la forme. Je fis exactement ce que, les années précédentes, j'avais tenté, touchant la toile et le rouleau. Ce faisant, j'éprouvais une sensation nouvelle, qui me fit rejoindre mes toutes premières expériences artistiques : la sensation du rythme. Je suis encore aujourd'hui persuadé que le rythme, c'est-à-dire l'articulation d'unités de temps, constitue la sensation par excellence que peut procurer toute expression du mouvement dans l'art du cinéma."
Hans Richter, Ed. du Grillon, Neuchâtel


"Rythme 21, le premier film de Richter est un éclatement territorial, un déferlement de mouvements, une cristallisation de profondeurs, d'autant qu'il fait revenir indéfiniment vers lui, par circonvolutions et ricochets les films indépendants qui ont effectué le marquage perceptif et social le plus actif et le plus incisif. Rythme 21 est la base où se recoupent et se maturent des boucles d'enjeux. Enjeux de deux grandes séries d'effets : une série latérale, une série en profondeur. (...) Le Rythme désigne les changements d'état de trois composantes : la valeur, la grandeur, la vitesse de ces transformations."
C.Eizykman, Melba n°3, avril-mai 1977, p11