FR EN
Wavelength


Oeuvres

Michael Snow

Wavelength

1966-67
00:45:00

Thèmes du film : structurel-minimal, Lumière, le Temps

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:45:00
couleur
son optique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

> Collaborations +

Son : Ted Wolff.
Avec : Hollis Frampton, Roswell Rudd, Joyce Wieland, Amy Taubin, Amy Yadrin.
Prod, scénario, montage, photo: Michael Snow. Musique : The Beatles.

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"Wavelength a été tourné en une semaine en décembre 1966 après un an de notes, pensées et ruminations. Il a été monté et la première copie tirée en mai 1967. Je voulais faire le point de mes systèmes nerveux, présentiments religieux et idées esthétiques. Je pensais à dresser un monument de temps qui célèbrerait la beauté et la tristesse de l'équivalence, en pensant essayer de faire un constat définitif des purs espaces et temps filmiques, un équilibre de "l'illusion", et des "faits" à propos du voir. L'espace commence avec l'oeil de caméra (du spectateur), il est dans l'air, puis sur l'écran, puis à l'intèrieur de l'écran (le mental).
Le film est un zoom continu qui met 45 minutes pour aller de son plus grand angle à son plus petit et final champ. Il a été filmé avec une caméra fixée à l'extrémité d'un loft de 80 pieds de long, visant l'autre extrémité, une rangé de fenêtres et la rue. Ceci, l'installation, et l'action qui s'y déroule sont cosmiquement équivalents. La pièce (et le zoom) sont interrompus par quatre évènements humains dont un mort. A ces moments-là, le son est synchrone, musique et paroles, simultanément à un son éléctronique, une fréquence sinusoïdale qui va de son cycle le plus bas (50 cycles par seconde) au plus haut (12000 c.p.s.)en 40 minutes. C'est un decrescendo total alors que le film est un crescendo ainsi qu'un spectre dispersé tentant d'utiliser les dons et de la prophétie et de la mémoire que seuls le film et la musique peuvent offrir."
Michael Snow, note de présentation de Wavelength au 4ème Festival Expérimental de Knokke-Le-Zoute en Belgique (1967) où il obtint le Grand Prix