FR EN
rouge et noir


Oeuvres

James Whitney

Yantra

1950-57
00:08:00

Thèmes du film : Animation expérimentale, Cinema graphique

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:08:00
couleur
son optique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Visionnement dans nos locaux, nous consulter

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"Yantra était à la base un mythe alchimique de la création conçu comme processus de transformation, une tentative pour accomplir une unité entre les événements cosmiques et psychiques, une réunion des réalités intérieures et extérieures.
D'un écran totalement lumineux, un lent fondu au noir et vers la lumière à nouveau, dont le temps s'accélère jusqu'à un clignotement image par image, de l'incréé (Akasha) ou Pleroma à une vibration moindre, introduisant un état plus bas de la forme de l'énergie.
De cet état inférieur de la création, une autre division entre univers positif et négatif avec une séparation horizontale du haut et du bas ( séparation du ciel et de la terre), divisant l'atome primordial.
Un déplacement du centre mène à un mandala circulaire inscrit dans un carré à travers lequel le flux des particules du Serpent dressé Kundalini, tel une fontaine, crée une orbite tournante ou un vaisseau ( Grail ) en forme de Mandala.
Une involution graduelle et un vide progressif ramènent au début et terminent le film."
James Whitney, Program Notes Retrospective James Whitney, Poetic Eye Series, Los Angeles county Museum of Art, November 1977.

"Yantra n'utilise apparemment pas l'ordinateur, les structures de petits points sont dessinées à la main sur des cartes avant d'être multipliées, colorées et pivotées en motifs dans la tireuse optique.

Yantra est au plus près du film purement abstrait qu'aucun autre que je connaisse - abstrait dans le sens où il maintient complètement l'attention du public et cependant laisse l'esprit totalement libre de toute préconception ou association.é
David Curtis, Experimental Cinema, A Fifty Year Revolution, 1971.