FR EN
D'Art Moderne
©Willoughby / Cinédoc 2003

Oeuvres

Dominique Willoughby

D'Art Moderne

1977
00:09:50

Thèmes du film : Animation expérimentale, Peinture, Peinture animée, Musique, Rock..., Expérimental français années 70

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:09:50
couleur
sonore double-bande magnétique
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Version 2 :
Copie film
16mm
00:09:50
couleur
silencieux
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

> Collaborations +

Pour la version sonorisée en 1992, musique de Parazite Système Sonore : Joëlle Colombeau et Spot D.Phélizon.

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"Comme les anciens photographes portraitistes, Dominique Willoughby pratique la retouche à la main qui, classiquement, consiste à gommer les duretés du tirage photographique et ses défauts. Mais, si son dernier film est un autoportrait, la comparaison s'arrête là."

"46 séquences. Mixte images enregistrées à la caméra/inscription graphique directe sur la pellicule.
A) Images enregistrées à la caméra (séries de déplacements) : ascenceurs (montée verticale douce), escalators (montée diagonale), noctambulations urbaines automobiles (latérales, frontales, et rotations), métro aérien (latérales), autoroute (frontales/rotations).
B) Inscription graphique : Ensembles de lignes colorées parallèles : verticales continues, verticales hachurées (effets de montées et descentes), verticales s'inclinant plus ou moins (glissement latéral plus ou moins rapide), diagonales et horizontales rythmées, courbes passants de l'horizontal au vertical. Toutes ces séquences sont également rythmées chromatiquement.
C) Décalques : report graphique des séquences filmées à la caméra par transparence, séléction et retraitement de repères et informations de mouvement, modulation de leurs tailles et couleurs. Ecrasement des informations de profondeur. propagation coulée (d'encre) en surface du mouvement...
...Dans ce film j'ai voulu fournir à la vision/perception un ensemble suffisamment rapide et complexe de variations fortes (synchrones et séquentielles), une définition assez "mauvaise" (dégradation des paramètres dans les reports graphiques, tirages et retirages de copies, saturation des couleurs) pour permettre une échangeabiltité des niveaux d'interprétation (avancées/reculs/montées/descentes/gauche/droite) ou peut être atteindre des zones où ces niveaux sont échangeables ou réversibles. On peut dire que les mouvements combinés se modifient les uns les autres, mais c'est en fonction du parcours de l'œil de l'un à l'autre dans sa production d'hypothèses perceptives en constant réajustement"
Dominique Willoughby, catalogue Paris Films Coop, Paris, 1979.

"Mouvements dessinés directement sur le film à partir de et parfois par dessus des prises de vues réelles de Paris, ascenseurs, rues, métro, escalators, autoroutes. Déplacements rapides se transforment en lignes colorées quasi abstraites. Les vues réelles se mêlent aux graphes animés. Rythme, couleurs intenses, vitesses, peinture animée, épurée et fragmentaire de la vie urbaine."
Dominique Willoughby