FR EN
Anémic cinéma
Anémic Cinéma©Jacqueline Matisse Monnier/Cinédoc

Anémic Cinema
Anémic Cinéma©Jacqueline Matisse Monnier/Cinédoc

Oeuvres

Marcel Duchamp

Anémic Cinéma

1925-26
00:07:30

Thèmes du film : Cinema graphique, Avant-Garde, années 20

Versions distribuées : Version 1 :
Copie film
16mm
00:07:30
noir et blanc
silencieux
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Version 2 :
Copie vidéo
DVD
00:07:30
noir et blanc
silencieux
Tarif de location : Nous consulter
Disponible : Distribué(e)

Ce film est également disponible en tarif groupé

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Co-Réalisateur +

Man ray et  Marc Allégret

> Descriptif, commentaire +

"Plus tard, j'ai retrouvé avec le même procédé, un moyen d'obtenir des objets en relief. Grâce à une perspective cavalière, c'est à dire vue de dessous, ou du plafond, on obtient une chose qui, en cercles concentriques, forme l'image d'un objet réel, comme un oeuf à la coque, comme un poisson qui tourne dans un bocal : on voit le bocal en trois dimensions. Ce qui m'a le plus intéressé c'est que c'était un phénomène scientifique qui existait autrement que comme je l'avais trouvé. J'ai vu un opticien à ce moment là, qui m'a dit : "on emploie cette chose là pour redonner la vue au borgnes, ou du moins l'impression de la troisième dimension." Car paraît-il, ils la perdent."
Marcel Duchamp, dans "Entretiens avec Marcel Duchamp", Pierre Cabane, Paris Belfond, 1967.

"L'utilisation de cercles décentrés par rapport à leur axe de rotation, entrevue dès 1920, fut réalisé avec succès avec la "rotative demi-sphère" construite pour Jacques Doucet en 1925. Ce film, dont le titre anagramique évoque déja une "profondeur" illusoire, est très strictement composé de dix disques optiques entre lesquels alternent neuf disques qui comportent des inscriptions. Quelques plans très courts sont introduits au milieu du film, ils pourraient être dus à Eisenstein et ne sont pas de Duchamp."
Cinéma Dadaiste et surréaliste, Paris, Centre National d'Art Contemporain Georges Pompidou, 1976.