FR EN
Portrait


Cinéastes

Pierre Rovere

Né en 1953. Études de cinéma. Co-fondateur de la Paris Films Coop en 1974. Auteur de plusieurs films depuis les années 70, il réalise en 1974 un film sur ordinateur. Il est également vidéaste, crée des "environnements", des "tableaux cinégraphiques" et des "dispositifs" autour de ses œuvres. "Principales œuvres : Black and Light (1974), Red Light (1975), Zèbres, Forward, Iris, Surfaces (1976), Time Zone (1981).
Après une longue interruption, il se tourne vers la photographie avec une approche plasticienne décloisonnée. Ses créations incluent des formats géants constituées d'images façonnées dans lesquelles la photographie ne représente qu'une des ressources participant à l'engendrement de l’œuvre.

"Durant les année 20, les cinéastes ont su utiliser la machine comme thème visuel, avec ses rouages et transmissions. Il y avait une plasticité propre aux machines que le cinéma pouvait exalter par son mouvement. Le monde moderne, avec l'électronique, l'ordinateur est passablement plus pauvre en thèmes visuels : un transport d'informations dans un réseau informatique est-il aussi spectaculaire qu'une locomotive lancée à vive allure? Pourtant nous trouvons dans les films de Pierre Rovere un équivalent plastique à ce nouvel univers peu visuel. La "froideur", couleurs et formes principalement, qui caractérise ses oeuvres, leur donne cette tonalité propre aux techniques électroniques comme la vidéo que Rovere travaille au même titre que le cinéma. Le plus bel exemple est son film réalisé avec un ordinateur : Black and Light. Le couplage ordinateur-cinéma permet à ce dernier d'affirmer sa souplesse en intégrant des langages hétérogènes. De cet hétérogène-cinéma, vidéo, informatique- Pierre Rovere fait le lieu de son travail."
"Branchements cinégraphiques", 1981.

Films en distribution :

- Zèbres

- Forward

- Surfaces

- Fusion

- Le Vautour

- Time Zone

- Variations pour un regard

- Black and Light

- Red Light

- Iris

- Cinq Silences Inachevés

- Présence