FR EN
Surfaces
Surfaces©Pierre Rovère/Cinédoc 2001

Oeuvres

Pierre Rovere

Surfaces

1976
00:12:00

Thèmes du film : Expérimental français années 70, Art vidéo

> Collaborations +

Musique : Didier Maitre.
Réalisé avec la participation du MNAM et de l'atelier vidéo du CNAC G.P. avec l'aide de Denis Falque, Marc Maillard, Christian Ricque.

> Distributions +

Cinédoc Paris Films Coop

> Descriptif, commentaire +

"Un projet d'agencement conçu sur la base de l'encastrement et du répétitif. Un reflet comme point d'appui. Un volume sonore/visuel en tant que surfaces. Surface est une continuité, unseul long plan rythmé, soustendu par la musique. La réalisation s'est faite à partir d'une série de prises de vues : des formes en résines transparentes, posées sur des tables tournantes, plusieurs caméras vidéo N&B dont les signaux sont mixés. Ensuite cette matière est montée et colorisée. Là encore, Pierre Rovère se distingue des utilisations habituelles de la vidéo : loin de rechercher les tons riches, saturés, il a travaillé sur des camaïeux vieil or et bleu. C'est dire aussi l'importance qu'il attache au parfait réglage du moniteur avant la présentation. Il faut signaler que l'ensemble a été réalisé sur 3/4 de pouce, ce qui n'a pas été sans poser le problème de la précision, de la stabilité : une couleur exacte, un montage absolument repéré sont encore difficiles à réaliser en 3/4 de pouce (et même sur le matériel pro 2 pouce). La recherche de l'adéquation parfaite entre ce qui est pensé et ce qui ce qui peut-être montré conduit donc Pierre Rovère non pas à abandonner l'image vidéo, mais à la soumettre à un signal qui ne comporterait plus la moindre marge d'incertitude : actuellment il prépare une bande pour laquelle la modulation sera générée par un ordinateur. Quand à Surfaces, le meilleur commentaire est certainement de rappeler cette phrase de Georges Patrix (Desing et Environnement) : "Que voudraient dire les formes, les couleurs, les matières? Pourquoi est-ce là? Si c'est seulement pour faire de la petite décoration et pour s'entendre dire : oui, c'est joli, c'est gentil, ça nous intéresserait pas du tout. En fait, c'est une expression même de notre vie"
E.L. in Vidéo Info n°15/16.